Comment ça fonctionne

Etats de conscience et ondes cérébrales

Au cours d'une journée, nous passons d'un état de conscience à un autre. Par exemple, il se peut que nous conduisions un véhicule sur un trajet habituel et routinier. A nôtre arrivée nous ne nous rappelons que brièvement le chemin parcouru, comme si nôtre cerveau était passé en "pilote automatique" (il s'agit en réalité d'un état Hypnoïde). Il se peut aussi que nous ayons beaucoup de travail et que nous mettions tout nos sens en éveil pour réussir nos tâches. La concentration est alors maximale. Passer d'un état de conscience à un autre comporte une signature mesurable par les ondes cérébrales émises par notre cerveau.

Lorsqu'il est en veille active, notre cerveau émet surtout des ondes rapides, dites bêta (de 12 à 30 Hz), avec l'apparition d'ondes gamma spécifiques (vers 40 Hz) lors d'une activité intellectuelle et mentale (intense). Alors qu'en relaxation légère ou éveil calme (assis dans son canapé yeux fermés), ce sont des ondes alpha (de 8 à 12.Hz) qui dominent. Les ondes thêta (4 à 8 Hz) correspondent, elles, à la relaxation profonde, la méditation et à un certain type de sommeil (paradoxal). Enfin, en sommeil profond, les ondes majoritaires sont de type delta (de 0,5 à 4 Hz).

les photos montrent les principales voies neuronales du cerveau en activité.

Pourquoi changer son état de conscience?

Pour reprendre l’exemple de la conduite dont on a du mal à se remémorer le trajet, l’utilité pour le cerveau de se mettre dans un état Hypnoïde est l’économie d’énergie. En effet, le trajet est routinier; habituel, à quoi bon être concentré au maximum alors que tous les jours ce trajet est effectué (pour aller au travail par exemple) et qu’il est connu ? Augmenter mon niveau d’attention pour cette activité serait une fatigue inutile.

Dans le cas d’une situation moins connue et plus complexe, nécessitant un degré de mobilisation de nos ressources cognitives plus important, il est utile de changer d’état de conscience et d’utiliser un peu plus d’énergie (tâches complexes au travail)

Nous avons tous une aptitude innée à moduler nos états de conscience, pour autant, nous ne choisissons pas toujours ceux qui sont adaptés aux différentes situations du quotidien. Il est important, par exemple, de savoir comment nous relaxer lorsque nous sommes stressés plus que de nécessaire. Pour cela je dispose de techniques (la méditation par exemple) ou bien, seul ou en complément l’utilisation de la lampe Pandorastar.

Celle-ci va en effet émettre de la lumière suivant des fréquences modulables qui correspondent aux ondes cérébrales de nôtre cerveau. La lumière fait ici office de situation extérieure, comme lors de notre quotidien. Nous pouvons ainsi lui dire de jouer pour nous une situation qui nous serait équivalente à une relaxation profonde (ondes thêta, 4 à 8 Hz) alors que, nous nous trouvons en relaxation légère (assis dans notre canapé, ondes alpha de 8 à 12 Hz).

Ainsi, nôtre cerveau cherchera à s’adapter et à se caler sur son environnement, c’est à dire, pour reprendre notre exemple : venir dans un état de relaxation profonde alors que naturellement nous avons peut être du mal à y parvenir. Favorisant ainsi une récupération plus importante de nos ressources.

Un outils complémentaire de coaching

PandoraStar est donc un outil supplémentaire et innovant que nous vous proposons selon vos objectifs.